Agatha Christie et les exploratrices du 19ème

Chris Esnault vous propose de découvrir en sa compagnie

DE JANE À CHRIS, EN PASSANT PAR AGATHA CHRISTIE, LES CARNETS DE VOYAGES DES GRANDES AVENTURIÈRES
Ou comment vivre l'archéologie quand on n'est pas archéologue

Couverture de : La Romancière et l'archéologueElles ont conquis le monde.

Dans la première moitié du XIXème siècle, sont apparues des conquérantes d'un type nouveau, non plus des courtisanes, mais des femmes qui voulaient être géographes, botanistes, ethnologues.

Grandes voyageuses ou grandes aventurières, pour ne pas que leur vertu soit suspectée elles s'habillaient en homme, et pour leur quotidien, vivaient à la dure, ne comptaient pas leur fatigue et prenaient tous les risques.

Jamais désespérées, avec le sens de l'humour, elles ont parcouru le monde et ont écrit le récit de leurs voyages, une mine d'or précieuse pour la connaissance des mondes alors encore souvent inconnus.

Leur curiosité du monde et la quête de leur propre vérité passent par le courage de désobéir, de s'affranchir des lois sociales de leur époque. C'est en osant "vivre debout" qu'elles ont contribué à notre modernité en devenant un maillon de la longue chaîne qui mène à la Connaissance.

À l'aube du XXème siècle l'une d'elle a fait le grand saut en compagnie de son mari. Endurcie par les épreuves de la guerre de 1870, Jane Dieulafoy et son époux Marcel décident de réaliser leur rêve et de partir en Orient. La Perse en 1881 est une terre sauvage et dangereuse.

En bateau puis à cheval, ils parcourent quatorze mois durant les routes de la Perse, répertorient, photographient tous les monuments, les mosquées, les ponts, etc. Jane Dieulafoy, qui parle le persan, tient avec humour et précision un journal scrupuleux, non seulement sur l’aspect archéologique, mais aussi sur le milieu et la société persanes. Un deuxième voyage les conduiront à Suze en 1883. Là ils découvrent la frise des Lions, la rampe de l’escalier du palais d’Artaxerxès et la frise des Archers qu’ils rapportent en France pour être exposées au musée du Louvre, où le 20 octobre 1886 sont inaugurées les deux salles Dieulafoy. Pour avoir ouvert la voie à l'archéologie perse, Jane Dieulafoy recevra la Légion d’Honneur et laissera un premier sillon pour les femmes en archéologie.

Plus près de nous, Agatha Christie, après avoir épousé Max Mallowan, archéologue, suit ce dernier au Proche-Orient pendant chacune de ses campagnes de fouilles. Tout en étant une collaboratrice active et efficace, elle compile une mine d'informations qui alimenteront plusieurs de ses romans.

Encore plus proche, la doyenne d'ArkéoTopia, Agnès Spycket, archéologue spécialiste de la statuaire, se battra elle aussi dans un monde d'hommes et de conventions pour partir à son tour à Suze. C'est son professionnalisme et un travail de fourmi qui lui permirent de réaliser son rêve et de contribuer à l'avènement de l'archéologie d'aujourd´hui.

Ainsi, du XIXème siècle à nos jours, nous suivrons successivement Jane, Agatha, Agnès et finirons par Chris qui vous contera ce que signifie aujourd'hui la vie dans le sillage d'un archéologue en mettant en parallèle les descriptions pleines d'humour d'Agatha Christie et son propre périple dans l'univers de l'archéologie et en particulier celui de l'archéologie proche-orientale.

Christiane Angibous-EsnaultAprès un cursus classique suivi de deux diplômes en commercial et communication, Chris Esnault choisit sa voie dans le privé en mettant ses compétences au service de grands groupes internationaux (Schering, Pharmacia). Curieuse, active et pleine de talents (voir son site Krissange), Chris Esnault reçoit plusieurs prix pour son travail d'écriture puis crée en 1994 l'association La Trace pour partager son goût des découvertes culturelles, des intiations sportives et des activités nature. Suite à sa rencontre en 2002 avec Jean-Olivier Gransard-Desmond, archéologue, elle oriente ses activités en archéologie en l'aidant à l'illustration de ses travaux de recherches. S'ensuit une première exposition en 2005 Égypte, des Dieux et des Hommes (Centre Culturel d'Égypte à Paris, Abbaye de la Roë et Centre Culturel de Ville d'Avray) et d'autres activités qui l'amèneront à être co-fondatrice d'ArkéoTopia, une autre voie pour l'archéologie en mai 2007.

 

Le sujet m'intéresse et je souhaite en savoir plus
Conférence, je commande

Je réserve la Conférence auprès du secrétariat d’ArkéoTopia.

Durée de la conférence 1 heure dont 45 minutes d'intervention sous forme de diaporama et
15 minutes d'échange avec le public

Pour tout renseignement :
06.22.03.32.33 - contact@arkeotopia.org - www.arkeotopia.org

login
Nous contacter

Envoyer un courriel  contact@arkeotopia.org

Appeler par téléphone  06 22 03 32 33

Envoyer un courrier postal  ArkéoTopia, 36 Reculet 78730 Longvilliers (France)

Envoyer un courrielFormulaire en ligne