Est-il possible d’améliorer l’analyse d’une fouille sans l’avoir fouillée ?

  • Mis à jour : mardi 8 mai 2018 18:54
  • Publication : dimanche 17 août 2014 19:32
  • Affichages : 3281
  • 17 Aoû

La recherche archéologique se résume-t-elle à la fouille ? Poser la question, c’est s’aventurer sur un sujet sensible qui divise toujours la communauté scientifique en archéologie entre tenants de la vieille école et tenants de la théorie de la médiation. Le 22 février 2014, le Pr. Margueron a relancé le débat qui est à l'origine de l'article « Est-il possible d’améliorer l’analyse d’une fouille sans l’avoir fouillée ? » du Dr. Gransard-Desmond.

Après la reprise des documents de fouille d'André Parrot, Jean-Claude Margueron présente les résultats issus de ses analyses
Après la reprise des documents de fouille d'André Parrot, Jean-Claude Margueron présente les résultats issus de ses analyses à l'occasion du colloque Voués à Ishtar
© Gransard-Desmond J.-O., 2014

Résumé de l'article en français
À l’occasion du 80ème anniversaire de la découverte de Mari par André Parrot, le Musée du Louvre, en la personne de Sophie Cluzan (conservateur au département des Antiquités orientales), a organisé le colloque Voués à Ishtar. Syrie, janvier 1934 : André Parrot découvre Mari le 22 février 2014. Durant ce colloque le Pr. Jean-Claude Margueron a tenu ouvertement des propos qui intéressent l’ensemble de la communauté scientifique en archéologie.

En plus des tenants de la théorie de la médiation appliquée en archéologie, le Pr. Margueron a osé affirmer non seulement que l’archéologie ne se résumait pas à la fouille, mais qu’il était encore possible pour un archéologue de reprendre l’analyse d’une fouille qu’il n’avait pas faite lui-même.

Joignant la théorie à la pratique, il a montré comment il avait lui-même repris l’analyse du temple d’Ishtar fouillé par André Parrot et comment, grâce aux données laissées par André Parrot, il avait pu améliorer la compréhension du site, remettant forcément en cause les conclusion du fouilleur de l’époque.

Outre une synthèse de la position française des médiationnistes, l'article, révisé par le Pr. Margueron, rend compte de son discours du 22 février 2014 ayant ouvert le colloque.
Télécharger l'article complet en pdf

Mots-clefs
Théorie et problème méthodologique, archéologie, épistémologie, théorie de la médiation, fouilles

Pour citer l'article : Gransard-Desmond J.-O. « Est-il possible d’améliorer l’analyse d’une fouille sans l’avoir fouillée ? », Arkéolog 64, Mars 2014, p. 5-7.

Pour en savoir plus...
sur le colloque Voués à Ishtar. Syrie, janvier 1934 : André Parrot découvre Mari sur le site du Musée du Louvre.
sur les fondements du Centre d’Archéologie Générale de Paris IV-Sorbonne travaillant sur l'application de la théorie de la médiation en archéologie.
sur ArkéoTopia, prenez connaissance de la présentation de notre association et n'hésitez pas à nous écrire à contact@arkeotopia.org

login
Nous contacter

Envoyer un courriel  contact@arkeotopia.org

Appeler par téléphone  06 22 03 32 33

Envoyer un courrier postal  ArkéoTopia, 36 Reculet 78730 Longvilliers (France)

Envoyer un courrielFormulaire en ligne